Habitants de
Logements
Éphémères
ou Mobiles

pétition peyrehorade

Accueil > Qui sommes-nous ? > Pétitions > Soutien URGENT

Soutien URGENT

à la famille Varrambier (Bretagne)

mardi 8 juin 2010

Merci de prendre connaissance de ces faits qui touchent nos amis, et si vous le souhaitez, de faire circuler très rapidement, de faire signer et de signer la pétition ci-dessous avant le 14 juin 2010

Nous venons de prendre connaissance
des faits concernant nos amis Varrambier et nous sommes très choqués,
bouleversés même ! Comment ces choses sont-elles possibles s’agissant de
gens aussi aimables, intègres, généreux que la famille Varrambier ! Nous
sommes éberlués et inquiets de ce que devient cette France "pays de
liberté" !!!!
Les faits remontent à un mois dites-vous, nous étions avec eux
dimanche dernier (30 mai 2010) au LOTO où ils tenaient la buvette, aucun d’eux n’a
rien dit et nous étions loin de penser que de tels soucis les
frappaient, quelle discrétion dans leur grande générosité !

Bien sûr, nous sommes signataires de cette pétition, nous allons nous
employer à faire connaître les faits et à la faire signer ... et même je
pense qu’il faudrait faire plus, pourquoi pas un rassemblement devant
le tribunal de grande instance le 17 juin, il faut dénoncer, dire
notre indignation !
Merci de nous tenir au courant,

(signé Maryvonne)

Pétition

Résumé des faits d’inquisition … survenus la famille VARRAMBIER de Trésboeuf

Jeudi 29 avril 2010, à 8h du matin, dans une quinzaine de véhicules, une vingtaine de gendarmes armés de fusils à pompe et matraques, portant gilets pare balle, et une vingtaine de civils hommes et femmes accompagnés d’un huissier et d’un chien ont fait irruption à « La Grimaudière » en Tresboeuf 35320 au domicile de la famille Varrambier,se mettant en position tout autour des habitations et des caravanes, courant et hurlant.

Ils ont demandé les ferrailleurs Eric, Kurt et Youri et ont entamé une perquisition avec le chien dans leurs caravanes et des appentis, les provoquant par des remarques désagréables et insultantes sur le fait qu’ils n’étaient « même pas mariés » ou leurs reprochant leurs conditions de vie simple (absence de douches et toilettes sèches), faisant des remarques désobligeantes sur des autocollants qui ornaient les caravanes ou le contenu de leurs affaires personnelles,

Ils se sont permis de jeter des vêtements dehors, de piétiner sciemment du linge propre dans les caravanes, de jeter des papiers par terre, blessant profondément nos amis par leur attitude méprisante.
(Plus tard, un gendarme répètera plusieurs fois : « Monsieur Varrambier, nous n’avons pas fait de perquisition chez vous, nous avons juste fait de l’observation » !!!).
Qu’ont-ils trouvé ? Ils ont confisqué quelques centaines d’euros que l’un d’entre eux économisait pour acheter une caravane et c’est tout.
Plusieurs civils pestaient en disant qu’ils avaient perdu leur temps et sont repartis illico en faisant crisser les pneus de leur véhicules

Nos amis se sont fait emmener en garde à vue et interroger toute le journée, cette fois ci tutoyés bien sûr et provoqués pour qu’ils réagissent, ce qu’ils n’ont heureusement pas fait.
Ils sont ressortis le soir avec un procès verbal de convocation pour comparution le 17 juin à 11h au tribunal de grande instance à Rennes pour n’avoir pas déclaré de la ferraille vendue ces dernières années.
Petite parenthèse pour comprendre la situation, nos amis ne lisent pas et n’écrivent pas , c’est ainsi, ils ont bien d’autres nombreuses qualités que nous connaissons tous !
Lorsque leur père, Jean, décédé en 2002 était vivant, c’était lui qui réglait tous les problèmes administratifs. Il allait régulièrement discuter avec les services des impôts et les dernières fois lorsqu’il a expliqué que certains des enfants faisaient la ferraille en la récupérant , on lui a concédé que ce n’était pas la peine de les déclarer.
Ils ont donc continué ainsi sans se poser de questions, surtout avec le cours extrêmement bas qu’a connu la ferraille pendant plusieurs années et qui faisait qu’ils ne gagnaient déjà pas grand chose.

Ils ne nient pas n’avoir pas été en règle et suite à cette histoire, comme il leur a été conseillé de prendre le statut d’auto entrepreneur pour continuer leur travail, ils ont dès le lendemain trouvé un ami qui via internet leur a permis de prendre ce statut et d’obtenir un numéro de SIRET, ils sont même allés à Rennes à l’URSSAF se faire confirmer qu’ils étaient bien en règle, faisant preuve de la meilleur volonté possible.

En gros il aurait été plus humain, moins stupide et moins coûteux pour les contribuables que nous sommes qu’un fonctionnaire de l’URSSAF ou de la mairie les conseillent, voire leur fassent part d’un redressement fiscal possible, comme on fait habituellement , plutôt que de déplacer un régiment armé jusqu’aux dents, sans compter un hélicoptère venu la semaine précédente faire des repérages et prendre des photos !!!.

Les gens d’armes leur ont beaucoup reproché ce jour là de ne pas être inscris au RMI, ni de demander d’argent aux services sociaux « on vous aurait fichu la paix, mais si vous ne demandez rien c’est que vous avez quelque chose à cacher », or c’est justement un des points , Jean comme ses enfants ont toujours revendiqué de pouvoir survivre, même difficilement,( la ferraille est un boulot épuisant physiquement) par leur travail sans avoir à mendier des aides publiques, et c’est tout à leur honneur.
Voici résumée brièvement l’histoire.

Cet état de faits agressifs et provocateurs amène donc un certain nombre d’indignations, de questions et de réflexions que nous vous invitons a soumettre ensemble au Médiateur de la république, au Député Jean René Marsac, au Conseiller général Gilbert Ménard, au Président de la Communauté de Communes de moyenne Vilaine et Semnon Yvon Mellet et à la Maire de Tresboeuf Annie Moutel en signant cette pétition au plus vite, si possible avant le 14 juin.

Si vous souhaitez faire partie des petites délégations qui rencontreront les politiques auxquels est adressée cette pétition merci de joindre un mot à votre courrier avec vos coordonnées ou
soutienauxvarrambier@gmail.com

APPEL à PETITION face à l’arbitraire inquisitorial subi par la famille VARRAMBIER de Trésboeuf

Nous avons été profondément bouleversés, offusqués, et scandalisés par les conditions dans lesquelles sont intervenus une vingtaine de gendarmes qui ont encerclé « La Grimaudière » en Tresboeuf 35320, chez les Varrambier, famille bien connue et appréciée de tous, installée depuis 50 ans dans la commune.

Ces gendarmes, armés de fusils à pompe, avec gilets pare balle et matraques, ont débarqué en courant et hurlant accompagnés d’une vingtaine de civils (qui ne se sont pas faits connaître), d’un huissier (?) et flanqués d’un chien, tout cela dans une quinzaine de véhicules, à 8 heures du matin le jeudi 29 avril 2010.

Ce déchaînement de violence et les provocations qui l’ont accompagné n’est pas supportable dans un état de droit !
Nous ne comprenons pas la démesure des moyens mis en œuvre s’agissant, in fine d’un simple problème de déclaration de travail.

Les ferrailleurs Varrambier ont toujours fait preuve d’une grande honnêteté dans leur façon d’être et de travailler. Ils jouent un rôle évident de service dans les communes et nombre d’entre elles, faisant appel à eux avant la création des déchèteries. ont été très satisfaites de leur travail.
Ils ont un rôle économique essentiel, ils ne sont pas des assistés et n’ont jamais voulu l’être.

- Enfin que croyait-on trouver ce jour là pour mettre en place un dispositif armé aussi incroyable ?
Lorsqu’on les connaît comme tout le monde les connaît, il était évident que rien ne serait trouvé.

Dans ce contexte douloureux, plusieurs questions méritent d’être soulevées :

- Y-a-t-il eu une enquête préalable auprès de la mairie pour savoir chez quelles personnes ils intervenaient ?

- Mme le Maire de Tresboeuf avait-t-elle été mise au courant ?

Si oui, pourquoi ne s’est-elle pas portée garante de la respectabilité de ses administrés et n’a-t-elle pas été présente sur les lieux pour s’assurer du déroulement dans le respect des droits de cette intervention absurde ?

Nous ne pouvons nous empêcher de croire que cette action n’a été envisageable que parce qu’elle visait des gens malheureusement trop souvent considérés comme des citoyens de seconde zone et pourtant elle en dit long sur le respect des libertés de chacun.

Nous ne pouvons être que persuadés que vous serez sensibles à ces faits qui recèlent une gravité certaine et à notre légitime indignation.

Nous souhaiterions pouvoir échanger avec vous à ce sujet à votre meilleure convenance.
Avec nos salutations attristées

PS : étant un collectif informel, nous vous prions de bien vouloir prendre contact par mail avec nous à l’adresse suivante, et les personnes disponibles viendront vous rencontrer.
soutienauxvarrambier@gmail.com
Nous tenons à votre disposition un rappel des faits décrits plus précisément.

Signatures

250 Signatures
Date Nom
13 mars 2012 puce
5 novembre 2011 loic
18 septembre 2011 Eva
17 juin 2011 Poker sans telechargement
12 juin 2011 anime
24 mai 2011 aspe mikael
23 mai 2011 ronan LE DIRACH
18 mai 2011 BOUILLOT
15 mars 2011 Lemoine Marie-Noelle
8 mars 2011 kauffmann Anne
5 mars 2011 marina hubert
4 mars 2011 Lydia Pesci
27 février 2011 RERE Sophie
27 février 2011 boizante.isabel
26 février 2011 Lemoine Pierre
23 février 2011 Jesson Denis
23 février 2011 Nadou site web
21 février 2011 Anna TINA
18 février 2011 mathevon gilles
18 février 2011 Veronique Lupis

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 240