Habitants de
Logements
Éphémères
ou Mobiles

caravane 2018

Accueil > Communiqués > Toujours en grève de la faim pour passer un camion au contrôle (...)

Toujours en grève de la faim pour passer un camion au contrôle technique

Déjà 14 jours de grève de la faim pour faire entendre une évidence

mercredi 20 juin 2018

Lundi 18 juin à 15h30, Éric, assisté de son comité de soutien, a été écouté par le député LREM Bertrand Sorre. Voici un résumé de la rencontre :
Il fait part de sa peur de se retrouver à la rue, de faire partie des SDF qui meurent de froid l’hiver, de son inquiétude pour les autres personnes prochainement victimes de la réforme : les gens susceptibles de perdre leur emploi car ils ne pourront plus utiliser leur véhicule pour aller travailler. Éric explique comment le contrôle technique risque d’engendrer une paupérisation et d’envoyer beaucoup de gens à la rue.
Bertrand Sorre s’engage à appeler le préfet, parle d’une volonté de sécuriser (grâce au CT), il dit qu’il contactera également le ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales.
« Il y a plein de cas comme vous » dixit Bertrand Sorre, ce qui laisse à penser que bon nombre d’élus sont au courant des risques d’exclusion et du désastre social qu’engendre ce nouveau contrôle technique. Le député s’engage également à exposer le cas d’Éric sur le site de l’assemblée nationale, sur le journal officiel et indique qu’il fera part des réponses à l’intéressé.

PDF - 222.2 ko
Communiqué à imprimer

Suite à cet échange, Éric maintient sa grève de la faim jusqu’à la réponse de Bertrand Sorre, promise d’ici jeudi 21 juin, lui permettant d’obtenir une solution pour conserver son véhicule aménagé.

A l’appui, Halem appelle toutes les associations et les instances qui s’inquiètent de graves répercussions économiques et sociales au plan national, à rejoindre les associations d’usagers. Il s’agit de venir en soutien à toutes les personnes qui encourent là une grave atteinte à leurs droits au logement et à la mobilité professionnelle.
Nous demandons :

  • Une réponse rapide de la préfecture, du fait de l’urgence sociale, et une table ronde pour discuter des points suivants et trouver des solutions au plus vite.
  • Une indemnité allouée à l’aménagement des VASP pour les personnes dont c’est la résidence principale, sur le modèle du Fonds de Solidarité Logement.
  • L’exonération du coût de l’homologation par la DREAL, pour les petits revenus, les travailleurs précaires et temporaires, les bénéficiaires des minimas sociaux...
  • Une prime à la mobilité pour les personnes devant se déplacer pour chercher du travail loin de leur domicile.
  • Une aide à l’énergie comme tout le monde.
  • Le retrait des points considérés comme « défaillances techniques » sur tous les véhicules et ne mettant personne en danger.

Nous invitons toutes les personnes qui se sentent concernées, de près ou de loin, par le sujet (les habitants mobiles, les saisonniers, les artisans, les garagistes, les techniciens contrôleurs, les familles, les amis, les voisins, les sympathisants…) a interpeller leurs députés, afin que ceux-ci prennent la mesure de la situation et prennent en compte les dizaines de milliers de personnes qui vont être gravement touchées par les nouvelles directives du contrôle technique, économiquement pour certains, allant jusqu’à se retrouver complètement à la rue pour d’autres.

Contacts :
Clément DAVID : 06 30 94 85 71 clement.david@halemfrance.org
Paul LACOSTE : 06 18 94 75 16 paul.lacoste@halemfrance.org

Communiqué de :

Vos commentaires

  • Le 25 juin à 17:08, par Yves Echo En réponse à : Toujours en grève de la faim pour passer un camion au contrôle technique

    Bonjour,
    (message un peu naïf)

    Avez-vous élaboré une lettre-type d’interpellation des députés ?
    Où la diffusion de ce communiqué pourrait-elle être la plus pertinente ? (garages, centre de contrôle technique etc par exemple ou autre instance ? )
    Savez-vous si des appels à la désobéissance (notamment des techniciens contrôleurs, ou encore des usagers "défaillants" ) ont été lancés ?
    Enfin, quels pourraient être les modes d’actions à échelle individuelle ou petite échelle pour faire bouger les lignes ?

    Bien à vous,

  • Le 29 juin à 23:51, par Patoune-Kalou En réponse à : Toujours en grève de la faim pour passer un camion au contrôle technique

    Je vis aussi en fourgon , que j’ai aménagé moi même , ce nouveau CT va aussi bientôt me mettre a la rue , c’est pour ça que j’ai créé un groupe sur FB : Contre l’obligation de l’homologation VASP
    Ce groupe est public et a pour but de nous réunir et de monter un colle tif pour qu’on nous entende en FRANCE et à BRUXELLES
    Courage Eric tu n’es pas seul a lutter

  • Le 12 juillet à 20:54, par Clément En réponse à : Toujours en grève de la faim pour passer un camion au contrôle technique

    Voici quelques nouvelles d’Éric :
    Il a repris doucement l’appétit en début de semaine dernière et a passé son contrôle technique avec succès lundi 9 juin 2018 après avoir démonté quelques éléments de son habitat.
    Dans l’idée, Éric, avec les conseils de son comité de soutien, a passé le CT de sa camionnette en utilisant les textes législatifs à la lettre.

    Word - 19 ko
    Écrire à son député

    Pour répondre à Yves, nous venons de publier un article avec un modèle de courrier : c’est ici : http://www.halemfrance.org/?Homologation-de-camionnettes-en-VASP

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?