Accueil > Communiqués > Les habitant.e.s de Lisbonne organisent un référendum sur l’avenir des (…)

Référendum au Portugal

Les habitant.e.s de Lisbonne organisent un référendum sur l’avenir des locations de vacances et d’Airbnb

Conférence de presse le 10 juillet 2024

mercredi 10 juillet 2024, par Ian Dutan

Après plus d’une décennie de montée insoutenable du tourisme, des locations à
court terme et des prix de l’immobilier, les Lisboètes ont atteint leurs limites. Les
habitant·e·s ont émis des plaintes, ont protesté et ont manifesté dans la rue par
milliers afin d’exiger l’arrêt des expulsions et revendiquer le droit au logement et
à la ville. Malgré cela, les gouvernements portugais ont toujours refusé de
prendre des mesures, au mépris de la population qui subit les pressions de
déplacement de la part d’investisseurs nationaux et étrangers dans les secteurs
de l’immobilier et du tourisme.

Depuis 2014, alors que plus de 20 000 appartements se sont vus accorder un
titre de location de vacances permanent par la municipalité, les prix des
logements sont devenus totalement inabordables pour les salaires de Lisbonne.
L’usage des logements à des fins touristiques a atteint des chiffres alarmants,
faisant de Lisbonne la capitale européenne qui compte désormais le plus grand
nombre d’unités de location à court terme par nombre de résident·e·s. Cette
situation empêche la population locale d’accéder à un logement décent, force
son déplacement, accroît le démantèlement des relations de voisinage et la
stérilisation de zones urbaines entières, privées de vie résidentielle quotidienne
pour laisser place à la consommation touristique.

Pour faire face à la fois à la crise du logement et à la conversion de zones
résidentielles entières en enclaves touristiques, les Lisboètes cherchent
désormais à obtenir un référendum populaire dans la ville pour se débarrasser
des locations de vacances et d’Airbnb. Sous le nom de Movimento Referendo
pela Habitação (Mouvement pour un référendum sur le logement), les
citoyen·ne·s ont déjà recueilli le nombre de signatures légalement requises pour
organiser le référendum. Bientôt, les signatures seront remises à l’Assemblée
Municipale de la ville et, si tout se passe comme prévu, dans quelques mois, les
Lisboètes pourront participer au premier exercice de démocratie directe par
initiative populaire de l’histoire du pays.

En cas de victoire à l’issue du référendum, le Conseil Municipal de Lisbonne
devra annuler tous les titres de location de vacances et les maisons devront être
rendues à leur usage résidentiel. Cette décision va de pair avec un arrêt de la
Cour suprême de justice portugaise, souvent ignoré, qui en 2022 a déclaré que
les immeubles résidentiels sont destinés à être habités, et non à être loués à des
fins touristiques. La suppression de milliers de résidences secondaires de la ville
entraînera une réduction des prix du logement dans toute la capitale, la dé-
touristification des quartiers et un nouveau départ pour les habitant·e·s de
Lisbonne. Cela pourrait également signifier la fin prochaine d’Airbnb, de
booking.com et d’autres plateformes similaires dans la ville.

Facebook : https://www.facebook.com/referendohabitacaolx/
Instagram : https://www.instagram.com/referendohabitacaolx/
Twitter : https://twitter.com/ReferendoLX


Voir en ligne : Movimento Referendo pela Habitação (Mouvement pour un référendum sur le logement)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.