Habitants de
Logements
Éphémères ou
Mobiles
Accueil du site > Evènements > Collectif contre l’article 32ter-A LOPPSI-2 EN ACTION

Collectif contre l’article 32ter-A LOPPSI-2 EN ACTION

Journal en son et lumières...

dimanche 3 avril 2011 (Date de rédaction antérieure : 8 novembre 2010).

En direct, le journal de la lutte pour le retrait l’abrogation du projet de la LOPPSI 2 (car jamais loppsi 2 sans toit !)

Lire plus bas les LOPPSItreries.

Pour en savoir plus sur l’article 32 ter A.


28 au 30 mars 2011 : Halem sur l’étape à RENNES de la caravane du DAL

Forum associatif Place Hoche le 30 mars. Écouter l’interview de Halem par Canal B 94MHz, "Radio curieuse" :

Écouter l’émission complète (1h30) sur le site de Canal B.


Mardi 15 mars 2011 : LA LOPPSI 2 EST PROMULGUÉE !!!

L’ire notre brève !


Lundi 14 mars 2011 : APPEL URGENT à solidarité

pour soutenir Christine, résistante à la LOPPSI victime de répression policière : venez le 22 mars à 13h30 devant la Cour d’Appel de Lyon. (voir la brève).


Vendredi 11 mars 17h : Conférence de presse de la Coordination AntiLoppsi

Il ne faut pas croire que parce que 13 articles ont été censurés par le Conseil constitutionnel que ceci fait de la LOPPSI-2 l’hirondelle de Printemps. Les milices sont conservées ainsi qu’une liberté totale du Préfet sans contrôle d’un juge sur tout ce qui concerne internet.

Lire en ligne.


Jeudi 10 mars 2011 : LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL CENSURE 13 ARTICLES CLÉS DE LA LOPPSI2,
dont l’ARTICLE 90 (ex-32TER A) !
Lire l’article sur ce site, le communiqué du Conseil constitutionnel, la décision du Conseil constitutionnel, l’article LeMonde.fr.

Mardi 8 mars 2011 : petite chronique du monde sous LOPPSI 2 et je retiens 1...

- Sénégal, des citoyens portent plainte contre le gouvernement : Y’en a marre !.
- Justriste inde et pendante : Jacques Chirac le faux soyeux de l’arrêt public : Dans l’Union.
- Réforme territoriale : c’est bien le démantèlement de la société elle-même par l’État total qui se dessine. Lire l’Indépendant.
- Un cours d’alpha bêtise à sion à la LOPPSI-2 (qualifiée de "nouvel arsenal") pour élèves juristes le 17 mars à l’Université Pantéon-Assas.
- Festival international des nomades du 18 au 21 mars à Mhamid el Ghizlane (Maroc).
- Aire de Cressensac, avec les nomades de l’autoroute, dans la Dépêche. Commentaire : "les forçats du ruban, les obsédés du fret" chantait François Béranger. Mais eux n’ont toutefois rien à craindre de la LOPPSI car ils font tourner la sacro-sainte économie qui nous broie.
- Alexandre Romanès : [« Nomades nous resterons » (Le Monde du 27-02-2011]->http://www.lemonde.fr/idees/article...]. « Si tu veux dire la vérité, assures-toi que tu as un bon cheval » (proverbe tzigane). « Ils construisent des murs et détruisent le vent »... « L’occident me fait penser à ces troupeaux d’animaux qui se jettent par milliers du haut de la falaise pour se suicider. »
- L’Association Vivre Ensemble à Carquefou pour l’accueil des Roms sur le territoire. L’article de Ouest France titré « Une association locale vient en soutien aux migrants » en dit long sur l’assimilation entre culture nomade millénaire et migrations modernes capitalo-générées, donne une idée de la longueur du chemin qu’il reste à parcourir pour faire bouger les mentalités sous les chapeaux.
- Big Brother : police, fisc, URSSAF, douanes... vos données personnelles les plus intimes (jusqu’à vos mots de passe... qui de ce fait n’en seront plus) n’ont plus de secret pour eux : RMC.fr.
- La ville de Vergèze n’a pas attendu la décision du Conseil constitutionnel pour former ses policiers et cadres communaux à la LOPPSI-2 Midi Libre.com.


Jeudi 3 mars à 11 heures, dépôt d’un pli au Conseil constitutionnel

contenant trois textes : une lettre de critique générale de la Loppsi, et deux notes, l’une sur l’article 113 (ex-37quater) sur les milices, et l’autre sur l’article 90 (ex-32ter-A) sur les expulsions d’habitats "illicites", émanant de Halem. Une demande d’audience, envoyée le 1er mars, qui s’est apparemment "perdue" a été de nouveau signifiée à l’occasion de la remise de ces pièces à la conciergerie du Conseil constitutionnel.

Lecture à 2 pas du Conseil constitutionnel : (Filmé par Vincent du Mai-Paris, sur l’article 90 ex-32ter A de 3:26 à 5:17)

Commission "recours constitutionnel" au sein de la coordination anti-loppsi-2 ( Collectif contre la xénophobie, Libre accès, Mai-Paris, Parti pirate et Halem).

On aura également appris que le Conseil constitutionnel délibèrerait sur les recours jeudi 10 mars à 15h et rendra son avis sur la Loppsi2 vendredi matin 11. Nous proposons d’aller manifester au Conseil constitutionnel jeudi à 15h ET vendredi à 17h. Voir tous les détails ici.


Mardi 1er mars 2011 : premières menaces d’expulsion sans jugement d’habitats légers.

Hautes-Pyrénées : Formation d’un collectif sud-ouest de soutien pour empêcher l’expulsion de Virginie, sa fille, Amaya et son compagnon Pierre qui habitent dans une yourte dans un petit village du Pays de Lourdes depuis près de trois ans. L’état (DDT) menace de les expulser s’ils ne quittent pas leur terrain d’eux-mêmes.


Menace d’expulsion d’une yourte dans les Hautes-Pyrénées

Collectif Anti-Loppsi2 Mont de Marsan, contact : mont2antiloppsi2(at)gmail.com


Vendredi 25 février : Carnaval des Nomades de Luz St Sauveur


Mardi 22 février 2011 : Constitution d’un comité contre la LOPPSI2 à CONCARNEAU

Une vingtaine de personnes réunies à la maison des associations décident de créer un collectif pour mener des actions contre cette loi. Une soixantaine de députés et sénateurs demandent l’abrogation de cette loi dont nombre d’articles pourrait s’avérer anticonstitutionnels.

Que faire concrètement pour organiser la résistance à cette loi ?

Nous pouvons rejoindre les collectifs qui existent déjà au niveau régional et départemental, et nous associer aux actions à différents niveaux comme le 12 Mars pour la journée de refus des expulsions avant la fin de la "trêve hivernale". Nous pourrions accueillir à Concarneau la "GUEUX PRIDE" envisagée en avril à travers la Bretagne. D’ici là il est décidé de rédiger un tract percutant, simple à décrypter et suffisamment explicatif pour alerter la population. Un rassemblement à Concarneau le 26 Mars sous une forme originale qui reste à définir est également envisagé. La prochaine réunion du collectif est fixée au samedi 5 mars à 10h30, pour relecture du tract et mise en place des actions.


Jeudi 17 février 2011 procès en appel de Léa et Tom

UN PRISONNIER POLITIQUE INTERPELLE PENDANT LA MOBILISATION

MARCHE DE SOUTIEN

VENDREDI 25 FEVRIER RDV PLACE DE LA LIBERATION à Seysses A 13H

Depuis quelques semaines maintenant des individus, nomades, sédentaires, vivant dans des habitats alternatifs ou non, se sont réunis sur un camp d’action et d’occupation. Nous dénonçons le fascisme institutionnel (comme en témoignent les nombreuses lois sécuritaires) mis en place depuis quelques années.

D’abord installés à la Prairie des Filtres, les occupants du campement ont informé la population toulousaine des dérives sécuritaires et ont appelé l’ensemble de la population à entrer en résistance pour la liberté, face à cet état totalitaire. L’occupation, qui a duré 24 jours, s’est poursuivie durant 7 jours par une opération « campement invisible » puis un retour très attendu par les toulousainEs au parc du château du Mirail.

Avant même notre 2e installation nous nous sommes fait interpeller par une Police suréquipée (flashball, cagoule, …) pour un contrôle routier. Notre « caravane » (3 camions, une caravane et une remorque) devait leur sembler « suspecte » ! Une trentaine de policiers ont encerclé les 10 occupants des véhicules, les contrôlant durant une heure et demie ! Bilan : 2 interpellations, une comparution immédiate 6 mois fermes et des amandes !

Le lendemain, nous joignant au rassemblement de soutien de Tom et Léa devant le tribunal place du Salin, il y a eu une véritable agression policière, injustifiée puisque les manifestants n’étaient ni agressifs ni menaçants. Les policiers ont matraqué et gazé la foule amasséE devant les grilles de la cour d’appel. Ils protestaient contre la première dérive policière : l’accès à une audience publique refusée !

Les forces de l’ordre ont repoussé loin des grilles les militants, puis un véritable acharnement physique s’est produit contre l’une des personnes venue soutenir Tom et Léa, conduisant à son arrestation. Le commissaire présent a orchestré cette injustice et à produit de fausses accusations mettant en cause cette personne. Les conditions de son interpellation et de sa mise en garde à vue l’ont conduit à une comparution immédiate puis à une condamnation à la prison ferme : 3 mois !

UNE TELLE ARRESTATION EST UN ACTE POLITIQUE. Nous exigeons la libération immédiate de notre frère et ami Bruno, prisonnier politique en France depuis le 17 février dernier.

VENEZ NOUS REJOINDRE POUR LE SOUTENIR !!

www.toulouse.antiloppsi2.net toulouse@antiloppsi2.net


Mardi 1er février 2011 : Des nouvelles du campement de Limoges

À ce jour historique du 1er février, 57ème anniversaire de l’appel de l’abbé pierre, nous sommes devant la préfecture de Limoges depuis le17 janvier en campement antiloppsi contre les lois iniques et cyniques. Braséro 24/24, affichage et information permanente sur la loi loppsi2 et par extension sur l’abus de lois sécuritaires : nuit gravement aux libertés de tous et particulièrement aux plus démunis...

Le mouvement s’oriente vers un espace nomade d’information et de convivialité sur les lois et les possibles pour irriguer nos futurs en voie d’asséchement ; par des débats publics, réflexions sociétales dynamiques et sans concessions. L’urgence de reconnaître la pertinence de l’habitat léger éphémère ou mobile — comme alternative dynamique reliée aux principales problématiques actuelles — est illustrée par les propos de D.Versini sur France-culture le 18 décembre. La défenseure des enfants s’exprimait ainsi : « en 20 ans on n’a pas évolué d’un iota sur la protection de l’enfance car durant ces 20 années la politique du logement (et de l’habitat) n’a pas évolué non plus. »

Nous avons pris également contact avec des psy(chologues et chiatres) pour les inviter a des prises de paroles lors de nos manifestations, tant sur les privations arbitraires de libertés que sur le caractère anxiogène des systèmes usitées : économique, législatif, médiatique, sécuritaire...
- Mercredi 2 février place de la république : dès 14h mandala géant de nos libertés. Venez protester contre les soldes de nos libertés... avec vos craies, instruments de musique, le gout(er) à partager, la joie et la bonne humeur.
- Manifestation en préparation : le marathon de nos "libertés.com".

« Créer c’est résister,résister c’est créer », à bientôt !

Collectif antiloppsi-stalingrad, square stalingrad 87000 Limoges.


Samedi 22 Janvier : Manifestations

PONTIVY (56) 200 Personnes place du Martray Dans la presse : Le Télégramme, Ouest-France.


Jeudi 20 Janvier 2011, la France est en deuil : la démocratie est abattue en plein Sénat dans un hémicycle vide !

L’article 32ter A de la LOPPSi 2, ainsi que tous les articles ont été adoptés en deuxième "lecture" dans un sénat quasi vide.

Lorsque le président de séance dit : « qui est contre ?  » et qu’on voit 3 mains se lever, et qu’ensuite à la question « qui est pour ? » on en voit 4 : le vote est bel et bien entériné !

HALEM publie cette vidéo de pornographie politique de la discussion et du vote de l’article 32ter A afin que tous les citoyens, y compris nos voisins belges, qui vivent sans gouvernement mais vivent quand même, sachent de quelle(s) manière(s) on légifère au "pays des droits de l’homme", en 2011, sous le règne des ...« pov’ cons ».

À la minute 5:58, le 32ter A est en discussion jusqu’à la minute 26:53. Les deux amendements sont défendus par le sénateur Anziani et la sénatrice Assassi.

Le sénat est composé de ?... 342 membres !

Peut-être que les chefs de groupes des partis sont là ? qu’importe ! Étaient-ils plus nombreux lors de la première lecture ? Quels sont les pouvoirs de vote qui sont délégués ? Ont-ils le droit de faire ça ? Sans doute et à vrai dire on n’en sait rien.

Toujours est-il que cet hémicycle vide est une insulte au peuple.

À preuve que le rapporteur UMP COURTOIS a entendu notre cri de désaccord unanime partout en France : c’est qu’il fait lui-même allusion à ce « vent d’anti-parlementarisme » qui laisserait à penser que les élus sont contre les gens du peuple. Voilà une phrase qu’on n’attendait pas si bien dite dans la bouche de nos adversaires. Laissons le donc conclure ainsi. Un certain Copé Jean François a dit aussi : « ambiance de nuit du 4 août » qui est, rappelons-le, l’abolition des privilèges et du régime féodal. décidément, l’UMP se montre remarquablement au diapason de la rue. Allez, encore un effort : montez donc dans le premier hélico pour n’importe quel émirat !

Ainsi les lois s’embrasent dans des chambres vides et nos destins s’en trouvent calcinés. Ya basta !


Mardi 18 Janvier : début de seconde lecture au sénat, Manifestations devant les préfectures...

QUIMPER : 150 personnes se sont rassemblées à 18h devant la préfecture.
Ce que ne dit pas cet article du Télégramme, c’est que les personnes qu’on voit sur la photo ne posent pas pour celle-ci mais écoutent attentivement la lecture, par une adhérente de Halém, de la lettre qu’elle a envoyée aux sénateurs bretons (incluant la Loire Atlantique of course). Voir plus haut à la date du 20 janvier s’il est si étonnant qu’aucun de ces quelque 20 sénateurs n’aient jugé utile de lui répondre. Voici le texte de cette lettre :

Citoyennes et Citoyens Sénateurs de la République, élus bretons.

À partir de ce jour, vous allez étudier en seconde lecture au Sénat le projet de loi du gouvernement, dite LOPPSI 2.

Ce texte, fatras de dispositions liberticides(*) sans queue ni tête, obéit en réalité à une logique effrayante. Il est l’aboutissement d’un long processus de destruction de la Res Publica, qui ne fait depuis des années qu’anesthésier le citoyen libre et responsable, transformé en bête de consommation au seul profit des banques. Cet aboutissement, une fois la Res publica neutralisée par la livraison des services publics aux requins de la finance jusqu’à l’éducation, la santé et la défense nationale de plus en plus privatisés, mercenarisés, la Terre mère stérilisée par l’agro-industrie chimique ; une fois matée l’indépendance de la justice, privatisée la police... Il peaufine maintenant la société du contrôle absolu et d’éradication de l’humain décrété non rentable (*).

Comment nommez-vous cela, citoyennes et citoyens sénateurs ?

Par ce texte, le gouvernement qui se trouve aux commandes d’une société incapable de récolter ce qu’elle a semé et qu’il est incapable d’assumer, déclare la guerre à ses propres citoyens. Nous serons tous désormais présumés coupables. L’État par ses préfets pourra désormais lancer ses milices − la police toujours plus privatisée − contre tout citoyen qu’il décrète indésirable, sans que celui-ci ne puisse bénéficier d’un procès équitable, ainsi que lui garantissait jusqu’à présent les droits de l’Homme.

Ce texte instaure la terreur et le totalitarisme en France au moment précis où le peuple tunisien s’en libère. La proposition il y a quelques jours par la ministre française de relations étrangères d’échanges "culturels" entre la police française et les milices armées (également prévues dans le texte LOPPSI2) du dictateur "ami de la France" Ben Ali, parle d’elle même.

Citoyennes et citoyens sénateurs, je vous mets solennellement en garde contre le vote de cette loi qui n’est rien moins qu’une déclaration de guerre civile en France. Le peuple français vous en tiendrait pour responsables et coupables.

Croyez-vous vraiment qu’il soit plus résigné que le peuple tunisien ? « Quand le gouvernement viole le droit du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque partie du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable devoir » (Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen Article 35, Constitution du Peuple Français, 24 juin 1793, 6 messidor, an 1 de la République).

À bon(e)s entendeurs,


Lundi 17 Janvier : Matthieu Bonduelle du syndicat de la magistrature, explique ses critiques de la loi.

Ce texte contestable dans sa philosophie même n’est pas amendable, il doit être retiré, s’il est voté il doit être abrogé.

Loppsi Analyse / La loi expliquée par le Syndicat de la Magistrature from jeremie nestel on Vimeo.


Samedi 15 Janvier : Les manifestations anti-LOPPSI2

- Paris : Rencontre avec les gens du voyage, par Collectif contre la xénophobie.
Photos, par André Landrain.
Photos, par Agnès Verdurand.

- Toulouse : Le Dépêche. Un campement de yourtes et tipis est installé depuis dimanche, très visible, au cœur de la ville à suivre ici.


Jeudi 6 janvier2011

Téléchargez le vade mecum du LOPPSI-résistant :

PDF - 486.1 ko

(recto-verso de la synthèse du texte LOPPSI 2 réalisée par le CLEJ du syndicat de la magistrature)


Mardi 4 janvier 2011 : réunion du collectif ANTILOPPSI2 a la bourse du travail de.Paris.

Présents : DAL, SM, RéSEL, Solidaires, FSU, LDH, HALEM, Intersquat, ANGVC, UFAT, VHC, réseaux internet (ne serait-ce pas la Quadrature du Net ?), réseaux de psychiatres, PS, MJS...
Décident : Journée d’action nationale le 15 janvier avant repassage de la loi au sénat du 18 au 21 janvier et organisent une manifestation à Paris.
Appellent à manifester samedi 15 janvier, partout en France, à organiser des actions de résistance, à constituer des collectifs contre la LOPPSI 2 … voir l’appel "LOPPSI 2 : ils soldent nos libertés !"

Prochaine réunion du collectif mardi 11 janvier 18h bourse du travail Paris métro Château d’eau.


Samedi 1er Janvier 2011 : BONNE ANNÉE ! et mort à LOPPSI 2 !

Avec les vœux de ZEP :
Pas de baratin
On occupe le terrain...
On résiste avec les moyens du bord...
Occuper l’espace, au moins ce qui nous reste.


Mercredi 29 Décembre 2010

Bon post sur Le Post : Sarko otes-toi de mon soleil ! Diogène revient !

Création d’un collectif anti-LOPPSI à Rouen.


Mardi 28 décembre 2010

Lille : De la soupe et des citoyens devant la mairie contre LOPPSI 2.

Guyane : Appel national à blocages le 3 janvier.


Mercredi 22 à Samedi 25 décembre : dans leur presse

Marianne 2 demande à des députés « Qu’est-ce qui vous fait peur dans le nomadisme ? » réponse : « Un certain nombre de nomadismes présentent des liens avec la délinquance ».

LADEPECHE.fr : 600 000 personnes concernées en France Carcassonne. Vers la fin des habitats de fortune.

Mondial Infos : Rennes : blessée par un tir de flashball, elle porte plainte. À suivre !

Montpellier : Midi [de moins en moins] Libre : La manif des ’alters’ s’est finie au tribunal.

Secours catholique : Les occupants d’abris précaires menacés d’expulsion immédiate par une nouvelle loi.

En marge de la LOPPSI, dossier sur le fichage « Safari et la (nouvelle) chasse aux Français » sur le blog de Jean-Marc Manach et genèse de la CNIL, à rapprocher du fait que le président de la CNIL, Alex Türk avait critiqué l’Hadopi. Sénateur du Nord, Alex Türk avait ensuite voté pour l’Hadopi. Puis vint la LOPPSI. Que croyez-vous qu’il fit ? Non… Si ! Mieux : il a aussi défendu la façon, très novlangue orwellienne, qu’a le gouvernement de vouloir remplacer “dans tous les textes législatifs et réglementaires, le mot : « vidéosurveillance » par le mot : « vidéoprotection », et voté contre trois amendements de l’opposition visant à sa suppression (voir Ebook : le cahier Loppsi 2010). On pourra toujours saisir la CNIL dit la loi. Oui on pourra la saisir, et après ?


Mardi 21 décembre : l’Assemblée Nationale vote la LOPPSI 2

Groupe Nbre Pour Contre Abst Non Votant Exprimé
Soc.RC 204 159 45 159
UMP 314 284 3 27 287
Gauche.DR 26 25 1 25
Nouv.Ctre 25 18 1 5 1 24
Non Inscrits 8 3 2 3 5
Total 577 305 187 8 77 500

Voir le décompte des votes et interpellez votre député si vous constatez qu’il a mal voté ! et envoyez maintenant la lettre ouverte à votre sénateur comme indiqué ici pour qu’il rejette cette loi qui doit repasser au Sénat en Janvier.

Petit florilège du doux babil des députés sur le site de Médiapart.

Lire dans 20 minutes : Le filtrage administratif de l’Internet pour lutter contre la pédopornographie est prévu sans juge, ni la Cnil, ni même un regard du Parlement...

Lefigaro.fr : Morin s’est abstenu sur le texte Loppsi 2.

Le Monde : Bagnole ou bidonville, il faut choisir !.

Celui là n’a pas attendu le vote de la LOPPSI 2, et sans atteinte à la tranquillité, la salubrité ou la santé publique : La honte ! Collomb, maire socialiste de Lyon, expulse sous la neige les Roms de Vaise.

Appel à une assemblée publique contre Loppsi 2 le 8 janvier 2010 à 17h au « Bourdon » 7 boulevard Bourdon métro Bastille Indymedia Paris île-de-France

Manifestations du mardi 21 décembre :

Alès (Gard)
Rassemblement 17h30 au rond point du Mac Do Rocade Est de Alés.

Brest
17h rassemblement place de la liberté. compte-rendu Ouest France.

Bordeaux
Rassemblement 17h - Place Pey Berland. Comptes-rendus du DAL. (voir aussi 15 et 18 décembre).

Saint Nazaire
Rassemblement à 17h30 devant la sous-préfecture .


Dimanche 19 décembre : Tentative d’intervention à la télé


Parce que jeter à la rue des gens sans jugement en 48 heures par contre « ça se fait » mon petit Nicolas !

Tentative d’intervention dans l’émission « C politique » de Nicolas Demorand sur France 5 pour parler de LOPPSI 2. Lettre ouverte à Nicolas Demorand suivi du texte qui n’a pu être lu. Sur le blog de Morandini.


Samedi 18 décembre : Manifestations partout en France

Alès (Gard)
Rassemblement 11h00 au rond point du Mac Do Rocade Est de Alés.

Angers
11h30 200 manifestants Place Leclerc voir interview DAL par Ouest France-20101222-[200%20manifestants%20d%C3%A9filent,%20%C3%A0%20Angers,%20pour%20le%20droit%20au%20logement%20des%20plus%20pr%C3%A9caires]]

Annecy
Rassemblement à partir de 14h devant l’Hôtel de ville

Besançon
14h parking battant une centaine de personnes. Compte-rendu et photos

Bordeaux (200 personnes) :
Sud Ouest.

Clermont-Ferrand (infos) :
Manifestation Place de la Bourse à 9 heures à 19 heures et campement. Voir le blog de 11 SEPTEMBRE 2010

Crest (quelques militants) :
http://blogdunon.blog.fr/2010/12/18...

Dijon (potager collectif) :
Potager collectif versus LOPPSI II, on construit toujours :
« ...Il y a quelques mois encore une Villa située à 50 mètres du potager servait de lieu d’habitation, mais aussi d’atelier, serre et espace de réunion pour le potager. LOPPSIste avant l’heure, la Mairie de Dijon qui l’avait achetée 500 000 euros a préféré la détruire et laisser un tas de gravats pour les années à venir. Quelques pierres finissent toujours pourtant par se réaggréger à partir des décombres. L’équipe du potager des Lentillères a donc reconstruit une cabane directement sur le potager.... En sus des manifestations, actions et campements devant les mairies et préfectures, il nous semble aussi qu’une des offensives les plus pertinentes face à la LOPPSI est de continuer à braver l’interdit haut et fort, de multiplier les occupations et constructions sauvages et de s’apprêter à les défendre... » Voir texte complet avec photos.

Figeac (Lot)
LaDépêche.fr.

Grenoble (50 personnes) :
Jura libertaire : "Manif anti-LOPPSI 2".

Lille
Les 18 et 20 décembre ???

Limoges (de 50 à 100 personnes ?) :
Vidéos.
Plus de 150 selon cet article
La Maison des Droits de l’Homme.

Lorient (100 personnes) :
Le Télégramme : "Un projet de loi contesté".
Le Télégramme : "Opération escargot pour défendre l’habitat éphémère ou mobile".

Lyon (150 personnes) :
16h place Bellecourt Jura libertaire : "Manif anti-LOPPSI 2".

Marseille :
18h 200 personnes devant la préfecture Compte-rendu, Jura Libertaire : "Manif sauvage anti-LOPPSI".

Montpellier (300 personnes ) :
On pensait être au moins 500. Rassemblement préfecture (1h) - Défilé jusqu’au polygone (30 minutes) - Blocage du centre commercial polygone (1h) - Opération escargot en centre ville avec une dizaine de camions et de nombreux manifestants (1h) - Blocage du faubourg qui mène à la gare avec un peu de musique (1h) - fin de l’action après intervention musclée de la police (bris de vitres d’un camion, coups de matraques...).
J’ai trouvé qu’un demi article du midi-libre en lien sur le net, mais FR3-région a un peu couvert l’évènement... Article dans Midi Libre, Midi Libre encore, Jura Libertaire.

Nantes
15h, 400 personnes près de la place du Commerce. Compte-rendu Indymédia.

Périgueux (50 personnes) :
France 3 Aquitaine : "LOPPSI 2, l’habitat précaire en question".
Article dans Sud Ouest.
Vie et habitat choisi s’invite au conseil municipal du 14 décembre.

Perpignan
14h, 200 personnes place de la République. Compte-rendu, L’indépendant.

Rennes (500 personnes) :
La presse ne parle que des violences policières post-manifestation :
http://www.rennes.lemensuel.com/act...
http://juralibertaire.over-blog.com...
Ouest France : Tir de flash ball 13 points de suture il porte plainte
Alors que :

  • plusieurs associations ont appelé à manifester à Rennes le 18/12, et ces rassemblements n’avaient pas pour unique but de réclamer "un logement pour tous", mais aussi d’alerter sur les graves dérives que font peser sur la multitude de précaires et sans droits l’adoption de la LOPPSI 2 et plus particulièrement l’article 32 Ter A, qui prévoit en un temps record (48 heures) une expulsion et une destruction des biens sans passer par la case justice, même pour les propriétaires.
  • nous n’étions pas qu’une cinquantaine, mais entre 500 et 800 personnes.
  • la déambulation dans la ville s’est passée le mieux qu’il était possible, c’est à dire pacifiquement.
  • les pompiers ont REFUSÉ d’intervenir en fin d’après-midi, quand ils ont appris quel était le but de la manifestation, et ont donc regardé brûler les palettes.
  • comme dans toutes les nombreuses villes de France où ont eu lieu ces rassemblements, les CRS sont à chaque fois intervenus aux moments des dispersions, lorsque c’est plus facile pour... remplir leurs quotas ?
    Voilà pour rectifier les discours d’une presse aux ordres, alors qu’elle a su nous montrer dans son ensemble combien elle était muette tout au long de la discussion à l’Assemblée nationale la semaine dernière et bientôt au Sénat à partir de la 2ème quinzaine de janvier.
    La LOPPSI 2, liberticide et véritable déclaration de guerre aux précaires et aux étrangers mais aussi à tous les citoyens, a été votée dans le dos des Français. Interpellons maintenant les sénateurs.
    Curieusement, les partis politiques aussi sont pris d’un mutisme stupéfiant.
    Pour nous, c’est clair qu’on va continuer de l’ouvrir !

Saintes
à partir de 9h sur l’aire des campings cars à côté du camping municipal de Saintes. Compte-rendu Sud Ouest, Sur Jura Libertaire.

Strasbourg
à partir de 14H00 une centaine de personnes Place Kleber à l’initiative du DAL 67. Compte-rendu.

Toulouse (de 500 à 2000 personnes) :
Libé Toulouse : "Le carnaval tourne mal"
La Dépêche : "Affrontements en fin de manif".
La Dépêche : "Faut-il interdire les manifestations le samedi".
La Dépêche : "Prison avec sursis pour le manifestant.
Le Parisien.fr : "des marginaux...".

Tours
14h Place Jean Jaurès. Compte-rendu en images.

Valence
14h à la préfecture. Un compte-rendu du 12 décembre.

Et Vous ? envoyez vos infos/correctifs ici.


Jeudi 16 décembre : L’ASSEMBLÉ ADOPTE L’ARTICLE 32ter A

voir notre article

Sur le web : Loppsi 2 : les gens du voyage contraints au nomadisme perpétuel.


Mercredi 15 décembre : nouvelles des manifs

Angers : reportage sur TV LAYON

Paris
14h00 Place des Invalides Vidéo du DAL


Mardi 14 décembre : instruisons nous sur les LOP-PsITRERIES

Ouverture du 19/20 Périgueux sur 32 ter A

Suggérez-nous des articles sur LOPPSI tels que :

Sur le filtrage internet et la pédophilie : Association l’Ange bleu.

Traque aux cabanes et chasse aux yourtes : Loppsi 2, le retour.

Le choix de vivre seule dans les bois Gisèle Bolos, 52 ans, s’est établie cet été dans un bois près de Cognac. Les propriétaires viennent de la découvrir... (article Sud Ouest 23/12/2010).

Alsace (AFP) : La yourte, pomme de discorde en attendant une vraie réglementation.

Extension du domaine de la hutte, (article de Sébastien Thiery)

Sur la vente à la sauvette

L’Assemblée se penche sur les dérives de l’habitat léger de loisirs Rapport de l’assemblée nationale.

Un syndicat de police contre la LOPPSI ?

Toulouse, un élu ex-flic débarqué par Sarkozi déclare à La Dépêche : « Cette loi va créer une police au service du pouvoir alors qu’on assiste à un divorce entre la population et la police ».

LOPPSI II et fichage ADN dans l’Humanité.


Lundi 13 décembre : dernière ligne droite ! le point sur la mobilisation

La page lettre ouverte à nos parlementaires totalise 29476 visites depuis sa mise en ligne il y a une semaine et 7581 visites rien que pour la journée d’hier (4530 aujourd’hui à 14 heures). Nous avons reçu plus de 1500 copies de lettres envoyées aux députés. Continuez encore toute la semaine !

La mobilisation contre la LOPPSI 2 s’étend :

Voir les lieux et dates de rassemblements

Et restez branché ! bientôt la suite sur cette même chaîne...


Lundi 6 décembre : mise en ligne du

rapport de la commission des lois servant de base à la discussion de l’article 32ter A.


Samedi 4 décembre : L’examen de la LOPPSI 2 en seconde lecture à l’assemblée a donc été de nouveau reporté

. Il aura lieu du mardi 14 au vendredi 17 décembre. L’ explications de vote des groupes et le vote de la LOPPSI (rapports n° 2780-2827) par scrutin public aura lieu le mardi 21 décembre (donc devant un hémicycle sans doute vide !). Il nous reste une semaine pour interpeller massivement nos députés.

CHRONOLOGIE (calendrier de la session) :

- Discussion, en deuxième lecture, du projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (n° 2780-2827) voir le dossier :

MARDI 14 DÉCEMBRE à 15 h à 21 h 30
MERCREDI 15 DÉCEMBRE à 15 h à 21 h 30
JEUDI 16 DÉCEMBRE à 9 h 30 à 15 h à 21 h 30

ÉVENTUELLEMENT :

VENDREDI 17 DÉCEMBRE à 9 h 30 à 15 h

- Explications de vote des groupes et vote par scrutin public sur le projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (nos 2780-2827) voir le dossier :

MARDI 21 DÉCEMBRE à 15 h

Mardi 23 novembre : Examen de la LOPPSI 2 à l’assemblée nationale (jusqu’à vendredi)

La lettre ouverte envoyée à tous nos parlementaires est maintenant publiée en ligne. Utilisez la pour interpeller votre député avant vendredi.


Lundi 22 novembre : Conférence de presse du collectif contre la LOPPSI à Paris


Contre la loi LOPPSI 2

Samedi 20 novembre : Les 55 signataires de l’appel contre le projet de Loi LOPPSI 2

(Loi de programmation et de performance de la sécurité intérieure)

Vous invitent à une conférence de presse/réunion publique Lundi 22 novembre à14h30 : Place Édouard Hériot – Assemblée nationale - Avec café chaud ...

La LOPPSI 2, loi répressive, commence sa deuxième navette à l’Assemblée Nationale mardi 23 novembre. Différents réseaux ont commencé à se rassembler pour parler et mobiliser ensemble contre ce projet de loi inique. Cet appel résume les positions de ce regroupement. Vous trouverez ci joint également une analyse plus détaillée de ce projet à multiples facettes.


Jeudi 18 novembre 2010 : le billet d’humeur de Henri

Français et Talibans ? (ou jamais LOPPSI 2 sans 3)


Lundi 15 novembre 2010 : le Syndicat de la magistrature communique

sa synthèse des principales dispositions de la LOPPSI 2


Lundi 8 novembre 2010 : Rassemblement à Paris

Une quarantaine d’associations et de mouvements politiques se sont rassemblés ce lundi autour d’une yourte érigée place Édouard Herriot à côté de l’Assemblée nationale, contre l’article 32 ter A de la Loi d’Orientation et de Programmation pour la Performance (sic !) de la Sécurité Intérieure (LOPPSI2). Les députés sont appelés à discuter ce projet du 23 au 26 novembre. Mise en pression :


Voir sur DailyMotion

Samedi 6 novembre 2010 : Manifestation à Quimper des habitants "hors normes"

Tous menacés par l’article 32ter-A, nous nous sommes invités à une cinquantaine ce samedi à la manif. pour les retraites. Sous la pluie mais en fanfare et sous des parapluie rouges pour exprimer notre résistance et notre colère.

PDF - 55.6 ko
Le tract d’appel
PDF - 260.6 ko
Un argumentaire détaillé
PDF - 86.6 ko
Tract 32ter-A distribué pendant la manif

 
 
 
 
 
 
 


Voir en ligne : Nouveau site du Collectif Anti-Loppsi

1 Message

  • Collectif contre l’article 32ter-A (LOPPSI-2) EN ACTION 23 décembre 2010 02:19, par Bruno Jean PALARD

    Bonsoir,

    Plus haut, vous nous donnez la consigne suivante :

    interpellez votre député si vous constatez qu’il a mal voté

    Pourquoi pas ?
    Mais je vais lui dire ou lui écrire quoi de plus ou de mieux efficace que ce que j’ai déjà fait (que vous nous avez demandé de dire ou d’écrire) qui me garantira qu’il votera "bien" la prochaine fois ?

    Vous avez des idées ?
    Parce que là, je sèche complet !

    En revanche, je pense qu’il est crucial de contacter rapidement certaines autorités préfectorales manifestement désobéissantes aux ordres de leur hiérarchie car refusant officiellement depuis plusieurs années et encore début décembre 2010 leur concours dans une procédure d’expulsion...

    C’est ici : Refus de concours de la force publique dans une procédure d’expulsion

    Nous demandons aux autres d’agir "bien", ok.

    Mais cela ne nous dispense pas d’agir "bien" nous aussi !

    Donc d’agir mieux à l’avenir.

    BJP

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | INFINI | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0