Habitants de
Logements
Éphémères
ou Mobiles

nous soutenir

Accueil > Comités Locaux de HALEM > Antenne Sud Ouest > Pays d’Orthe : Les kiwis de la Misère

Pays d’Orthe : Les kiwis de la Misère

communiqué du 9 novembre 2016

lundi 24 juillet 2017

Halem se mobilise pour la campagne 2017

Comme chaque année à cette période la saison des kiwis vient de commencer dans le bassin du gave, le Pays d’Orthe, dont Peyrehorade est la ville principale. Cette année encore aucune structure d’accueil n’a été prévue pour réceptionner l’afflux de ces travailleur-es venus de toute la France et d’Europe. Si certains sont organisés, voire autonomes, beaucoup arrivent directement d’une autre saison agricole sans avoir forcément la garantie d’une embauche, et se retrouvent à quémander d’une exploitation à l’autre, de village en village. La question de l’hébergement est dramatique puisque, même équipés de tentes ou en véhicule, il n’existe aucune aire de camping disponible avec sanitaires et peu d’agriculteurs qui offrent ce service, la plupart se contentant d’ « autoriser » les véhicules à stationner en bordure de champs. La situation peu devenir dramatique pour celles et ceux qui n’ont pas obtenu d’emploi et sont déjà en situation de précarité financière, ils finissent en errance, et particulièrement à Peyrehorade.


Prétextant que l’ouverture d’une aire il y a deux ans s’est soldée par un échec en raison d’abus divers et d’incivilités, la nouvelle mairie n’a mené aucune autre initiative malgré les propositions émises en 2015 par le « Plan Régional des saisonniers », bien au contraire, une placette avec un auvent permettant de s’abriter des intempéries a été encerclée par des chaînes pour en interdire l’accès aux véhicules. Nous pensons que tout cela contribue a créer des tensions et favorise l’incompréhension de part et d’autre, générant des comportements de rejet. C’est dans ce contexte que nous avons été alertés Il y a deux jours par l’existence d’un panneau à l’entrée du magasin de bricolage de Peyrehorade « Bricoland » interdisant l’accès aux saisonniers espagnols.
Un employé nous a expliqué que c’était dû aux nombreux vols, et que « les gendarmes en avaient été informés ».



Nous demandons dans urgence, l’ouverture d’un accueil et de sanitaires pour les saisonniers, conformément aux propositions du Plan Régional des saisonniers, la tenue d’une table ronde avec des représentants des saisonniers, des associations qui souhaitent mener des initiatives et, les représentants de l’Etat, ceux des communes et les exploitants agricoles concernés.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

DON

 notre page facebook

Pour vous inscrire à la "newsletter"