Habitants de
Logements
Éphémères
ou Mobiles

pétition peyrehorade

Accueil > Evènements > L’ÉCOLOGIE À L’ÉPREUVE DE L’HABITAT MOBILE OU DÉMONTABLE

L’ÉCOLOGIE À L’ÉPREUVE DE L’HABITAT MOBILE OU DÉMONTABLE

Alternatiba PARIS

vendredi 25 septembre 2015

PDF - 437.7 ko
doc téléchargeable

La protection de l’environnement est un sujet, à juste titre, incontournable. Pourtant lorsque celle-ci sert d’excuse aux législateurs, aux petits élus locaux et à l’administration pour expulser ou interdire des alternatives à la crise du logement et au prix exorbitant du foncier, nous sommes en droit de nous interroger.

Nous ne pouvons plus, depuis quelques années, intervenir dans un espace public sans nous faire retoquer qu’il est plus positif de construire des alternatives que de lutter contre les organisateurs de législation. Pourtant, nous venons pour discuter de l’injustice sociale liée au partage du territoire et permettre des alternatives peu coûteuses, réversibles et exemplaires en matière d’impact sur l’environnement,

Rendez-vous sous la yourte au campement du DAL pour en discuter le dimanche 27 septembre à 16h00

Par exemple :

  • Avec les lois « Grenelle », les enjeux environnementaux mis en avant servent d’alibi pour un nouveau business (la croissance verte) et créent une forme d’immigration choisie. Elles finissent par justifier des politiques antisociales, surtout si on les associe aux « chartes de paysage » et aux parcs naturels.
  • La notion de paysage se passe de beaucoup de commentaires. Faut-il garder un espace figé au nom de critères subjectifs et qui ne correspondent pas nécessairement à l’évolution de la société ? Quel est le poids de cet argument face aux difficultés à se loger et à la notion d’autonomie du territoire par le maintien d’une population active ? En quoi une caravane, une yourte, une cabane gâche-t-elle le paysage ? Ne serait-ce pas la présence de pauvres qui dérange les aménageurs ?
  • Le tourisme fait du contrôle de l’urbanisation un enjeu majeur. Nous assistons à une véritable frénésie immobilière aux conséquences graves pour la population locale. La flambée des prix du foncier, associée à une pénurie de logements locatifs, marginalisent les ménages à revenus modestes. Les collectivités rurales interviennent plus sur l’immobilier de loisir dans l’espoir de favoriser leur développement futur, que sur le logement social.
  • Malgré les avertissements de plusieurs mouvements sociaux, la loi ALUR prépare la possibilité de créer des zones de relégation pour les pauvres.

En milieu rural, la résistance à la précarité s’effectue souvent sur la base de la petite exploitation de subsistance, de l’autoconstruction, du jardin potager, de l’autoconsommation, parfois sur le travail précaire et saisonnier (vendanges, bûcheronnage, travail dans le bâtiment) et l’économie informelle. Tout est mis en œuvre pour entraver ce type de re-détermination sinon salutaire, souvent émancipatrice.

La France accueille la COP 21 et nous prépare un « Paris, ville propre » à l’instar des pays qui préparent des jeux olympiques ou des tournois de foot. L’État a déjà réservé 20 000 places d’hôtels dans lesquels sont réfugiés des mal-logés, il expulse les réquisitions populaires de première nécessité. Nous assistons à une réelle prise en main par la ville de Paris et le gouvernement qui cherchent, au dernier moment, à se proclamer « fer de lance de l’écologie ».

  • HALEM souhaiterait poser les questions d’environnement sous le regard de l’insalubrité et du non accès à la décence.

  • HALEM a envie de donner de la voix aux plus pauvres, relégués aux périphéries, sans transport en commun digne et confortable.

  • HALEM continuera à parler de la question de l’accès à la terre pour toutes et tous, de la question de la pauvreté, des biffins, des sans papiers…

"Entre l’avoir, l’être, le savoir, le faire, le paraître et le pouvoir, qui absorbent toutes nos énergies, l’avoir l’emporte aujourd’hui car il donne le pouvoir, permet le paraître, domine le faire et dispense d’être et de savoir. »
Edgar Pisani

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?