Habitants de
Logements
Éphémères
ou Mobiles

caravane 2018

Accueil > Evènements > Saint-Germain-lès-Arpajon

Saint-Germain-lès-Arpajon

vendredi 29 juillet 2016

Le 7 septembre, nous nous arrêtons à Saint-Germain-lès-Arpajon (91), chez Raymond GURÊME.

Il nous accueille chez lui pour une journée de débats et de tables rondes autour de la thématique des "Voyageurs".

PDF - 345.6 ko
Tract de la caravane 2016
A imprimer au verso
PDF - 234 ko
Tract Saint-Germain-lès-Arpajon
A diffuser sans modération

Plusieurs thèmes seront évoqués, comme la disparition des carnets de circulation, les terrains familiaux, les violences policière et l’urbanisme.

- 10H30 - 12H30 : Présentation des intervenants et des associations

Repas prix libre organisé par HALEM

- 14H00 - 15H00 : Tables rondes :

  • Disparition du carnet de circulation et les nouveaux conflits d’usage
  • Les terrains familiaux et les Stecals pour résidences démontables

- 15H00 - 16H00 : Tables rondes :

  • Violences policières et “voyageurs”
  • L’urbanisme et la prise en compte des Habitats Légers

- 16H30 - 17H30 : Retour en plénière sur les tables rondes

retour à l’article

Vos commentaires

  • Le 4 juin à 21:48, par Paul° En réponse à : Saint-Germain-lès-Arpajon

    un très bel hommage d’Elsa Fernandez sur Médiapart,
    accessible à tous ;

    https://blogs.mediapart.fr/elsafernandez/blog/040620/raymond-gureme-est-mort-1?utm_source=20200604&utm_medium=email&utm_campaign=QUOTIDIENNE&utm_content=&utm_term=&xtor=EREC-83-[QUOTIDIENNE]-20200604&M_BT=1755937063288

  • Le 8 août à 21:48, par Michael26 En réponse à : Saint-Germain-lès-Arpajon

    Bonjour.
    Je suis actuellement en création de projet d’un habitat alternatif mais j’aimerais que vous m’apportiez des précisions :
    Je suis bientôt propriétaire d’un terrain non constructible en forêt. Et grâce à la loi ALUR, puis-je y construire un habitat léger permanent.
    Est-ce qu’une demande de zone pastille (stecal) est nécessaire ? ou est-ce que la zone pastille n’est nécessaire que pour viabiliser ma parcelle (par les raccordements à l’eau de la ville et l’électricité), ou autre ?

    Mon projet idéal est de vivre en autonomie avec la nature sans aucuns raccordements (comme des toilettes sèches, panneaux solaires, point d’eau). J’aurais donc besoin que vous m’éclaircissiez sur cette zone pastille.

    Sinon est ce à la DDT (Direction départementale du territoire) ou à la CDPENAF (Commission départementale de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers) que je dois faire ma demande de zone pastille ou simplement en mairie ? et surtout est ce que cette zone pastille est obligatoire en étant autonome ?

    Mon projet ultime serait de faire 5 ou 6 cabanes sur mon terrain de 2 hectares avec une permaculture en commun. Est-ce que mes précédentes questions s’appliquent également que ce soit pour un habitat léger ou plusieurs ?

    De plus je sais qu’une fois le projet mit en place, je dois faire une demande en préfecture pour un permis d’aménager (+ de 40m²) ou une déclaration préalable (- de 40m²). Mais en ce qui concerne mon deuxième projet (de 5 ou 6 cabanes de 20m² chacune) le total serait d’environ 100m², donc est-ce une déclaration d’un permis d’aménager ?
    Y’a-t-il des astuces que vous pourriez me conseiller ? (ex : construction d’une cabane les unes après les autres dans un laps de temps légal ou autres).

    Dernière question : Pouvez-vous me détailler la liste des communes de la Drôme ou de l’Ardèche qui sont compatibles ou existantes en zone pastille ?

    J’attends avec beaucoup d’impatience vos réponses simples et détaillées (je me perd dans ces textes de lois ). Je vous remercie d’avances.

    M. Loire Michaël
    06 47 81 95 52

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

DON

adhérer

 notre page facebook

Pour vous inscrire à la "newsletter"